• Travel Mate

L'article ultime des combines pour voyager moins cher 💾

Mis à jour : août 9

Une question que se posent beaucoup d’étudiants : comment voyager avec un petit budget ? Pas Ă©vident au premier abord. VoilĂ  pourquoi on t’a dĂ©nichĂ© des petites combines pour t’aider Ă  ne pas te ruiner pour rĂ©aliser tes rĂȘves... 😏


5 domaines oĂč tu vas pouvoir Ă©conomiser grĂące Ă  nos petits conseils :

- Le logement 🏡

- Les repas đŸœ

- Les moyens de transport 🛾

- Le quotidien et les activitĂ©s avec des petites astuces en tous genres 💡


🏘 Pour le logement :

Plusieurs solutions s’offrent à toi si tu souhaites voyager pour pas trop cher.


🏱 Les auberges de jeunesse :

C'est un bon moyen de logement pratique et Ă©conomique.

Un autre avantage de l’auberge de jeunesse : son esprit convivial qui rassemble les voyageurs avec des espaces communs. Pour ceux qui dĂ©sirent plus d’intimitĂ©, avoir une chambre privĂ©e est parfois possible.


Conseils : pense Ă  vĂ©rifier que l'adresse que tu as en tĂȘte possĂšde bien des casiers pour ranger tes objets de valeurs, et apporte avec toi un masque de nuit et des boules Quies au cas oĂč...


🏠 Les locations d’appartements :

Le principe : un habitant qui possĂšde un appartement ou mĂȘme une piĂšce inutilisĂ©e peut vous proposer une location le temps de votre sĂ©jour. EquipĂ©, l’ensemble revient le plus souvent bien moins cher qu’un hĂŽtel. Un bon moyen de vivre comme les locaux en partageant leur mode de vie, et en crĂ©ant des liens avec le voisinage.

Conseils : pense à regarder la localisation des appartements proposés dans la ville, et à jeter un oeil sur les avis à leur propos.


🏡 Le guesthouse :


Tu vois un Bed and Breakfeast ? C’est le principe.

Tu ne connais pas ? Un guesthouse te proposera une chambre individuelle sans les services que tu peux retrouver Ă  l’hĂŽtel : donc moins cher que ce dernier. Il s’agit tout simplement d’un rĂ©sident qui propose plusieurs de ses chambres Ă  des voyageurs (c'est un commerce, d'oĂč la diffĂ©rence avec les locations de particuliers). Le plus souvent, les repas sont compris. 


🏕 Le camping :


Tu veux te sentir seul au monde ? Le camping possĂšde un gros avantage : il permet de dormir un peu partout, mĂȘme (surtout) Ă  des endroits reculĂ©s oĂč peu de touristes se rendent. Attention seulement Ă  ne pas s’installer sur des propriĂ©tĂ©s privĂ©es : favorise au contraire les sites oĂč tu peux trouver facilement de l’eau potable Ă  proximitĂ©.


🏠 Le homesitting :


Tout est dit dans le mot (ce n’est pas pour rien qu’il ressemble Ă  "babysitting" : tu vas voir, mĂȘme principe) : tu es en charge de garder le lieu de rĂ©sidence de l’habitant durant son absence contre la possibilitĂ© d’y loger le temps de ton sĂ©jour. Attention, pense tout de mĂȘme Ă  bien dĂ©tailler l’ensemble de tes responsabilitĂ©s avec lui, et Ă  prĂ©senter de bonnes rĂ©fĂ©rences (par exemple, le fait que tu ai dĂ©jĂ  surveillĂ© la maison d’un voisin) : il faut que le propriĂ©taire ait confiance en toi.


â›ș Le couchsurfing :


L'idĂ©e : trouver des locaux prĂȘts Ă  t’offrir un lit ou un canapĂ©. Ça te permet, en plus de ne pas payer tes nuits, de faire des rencontres et de voyager autrement, via un mode de vie local.


🌃 Voyager de nuit : 


Ça peut ĂȘtre une alternative Ă  payer un logement : ça t’économise de l’argent mais aussi du temps. Attention cependant Ă  t’organiser dans tes affaires : si tu n’as aucun logement sur place, cela signifie aussi aucun moyen de te poser ou laisser tes biens avant de partir la journĂ©e en visites et/ou dĂ©couvertes. À Ă©viter donc si tu traines une grosse valise plutĂŽt qu’un simple sac Ă  dos.


đŸ›« Les lieux publics :


Si tu ne le savais pas, il t’est tout Ă  fait possible par exemple de dormir dans un aĂ©roport. Il te suffit de te trouver un endroit oĂč tu te sentiras Ă  l’aise (les espaces dĂ©tentes par exemple) de prĂ©fĂ©rence Ă©loignĂ© des passages pour ĂȘtre le plus au calme possible. Tu peux trouver des douches et des casiers pour y laisser tes affaires de valeurs. Attention en revanche aux horaires de fermeture pour tout ce qui est restaurants : ceux de Paris Charles de Gaule ferment Ă  23h30 par exemple.

Pense aussi au confort : de mĂȘme que pour les voyages de nuit, tu ne seras pas vraiment allongĂ© dans un endroit calme.

Maintenant qu’on t’a donnĂ© quelques infos pour trouver ton petit chez-toi sur place, voyons du cĂŽtĂ© nourriture 🍝


Comment allier petit budget et nourriture saine ?

C’est par ici : đŸ‘‡đŸŒ


🌼 Manger local :


On l’a dĂ©jĂ  vu pour les logements : dormir « local » revient moins cher que les hĂŽtels : pour la nourriture du pays, c’est la mĂȘme chose. Dans beaucoup d’endroits Ă  travers le monde, tu remarqueras que les spĂ©cialitĂ©s sont Ă  un prix infĂ©rieur qu’un plat international comme la pizza ou un burger (et honnĂȘtement, c’est bien pratique si ton objectif c’est de comprendre une autre culture).


Dans la mĂȘme idĂ©e, si tu en as la possibilitĂ©, et surtout si tu voyages dans des pays occidentaux, tu peux trĂšs bien cuisiner toi-mĂȘme : les courses te reviendront bien moins cher qu’un plat Ă  l’hĂŽtel ou dans un restau.


🍜La Street Food :


LĂ , on se place dans le cas oĂč le prix est le mĂȘme entre le plat fait maison et celui que tu achĂštes tout prĂȘt : les pays asiatiques la plupart du temps. Tu vois ces rues bordĂ©es de petits stands alignĂ©s les uns Ă  cĂŽtĂ© des autres proposant une infinitĂ© de plats diffĂ©rents? La trĂšs grande majoritĂ© te reviendra pour trois fois rien en termes de prix (parfois mĂȘme moins de 1€). Un bon plan pour manger local, sain et pour pas cher.


đŸ„Ą Autres astuces :


De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, renseignes-toi sur les groupes Facebook disponibles (tu sais, "les Français Ă  Sao Paulo", "les Français Ă  Manchester..."), certains peuvent avoir des infos, bon plans, ou autres, en fonction d’une ville spĂ©cifique.


Pense Ă  emporter les restes de ton repas du restau avec toi (certaines adresses le proposent), en prĂ©voyant des boĂźtes de conservation. Dans la mĂȘme idĂ©e : si tu as besoin de t’hydrater rĂ©guliĂšrement en journĂ©e, n’hĂ©site pas Ă  prendre avec toi une bouteille d’eau que tu peux remplir de nouveau, plutĂŽt que d’en racheter une autre systĂ©matiquement.


Derniùre astuce: avant un trajet en avion ou en train, en fonction du temps et de l’heure à laquelle tu le prends, tu peux toujours emporter de quoi manger durant le voyage.


Tu as ton logement, et tu es certain(e) de ne pas mourir de faim. Comment se rendre là-bas maintenant ?


Les transports, juste lĂ  :


🛣 Si tu t’y rends par la route, mais que tu n’as pas de voiture (ou le permis) :

Tout d’abord, un moyen simple dont tu as, Ă  tout les coups, dĂ©jĂ  entendu parler : le covoiturage. Tu peux tĂ©lĂ©charger Blablacar par exemple, te faire un profil et rechercher les utilisateurs qui font le mĂȘme voyage que toi au mĂȘme moment. Un bon moyen de faire des Ă©conomies et des rencontres.

🚌 Une autre alternative Ă  la voiture : les bus. Tu peux aller voir les sites de Idbus ou Flixbus par exemple qui proposent des trajets Ă  travers la France et l’Europe bien moins chers que le train ou l’avion. Garde simplement en tĂȘte que le temps de voyage est bien plus long : plus difficile Ă  gĂ©rer si tu pars seulement le temps d’un weekend...

🚕 Deux infos à propos des taxis :

Attention dans quelques pays aux arnaques. Certains peuvent facilement profiter de ton statut d’étranger pour te demander un prix bien supĂ©rieur au vrai ou t’emmener faire un long dĂ©tour pour arriver Ă  bon port. Une petite astuce pour ça : rentre ta destination dans ton GPS sur ton portable (ou tout simplement dans Plans) ainsi que ta position actuelle. L'idĂ©e : avoir de ton cĂŽtĂ© l’itinĂ©raire le plus simple, histoire de pouvoir comparer un minimum le trajet que tu fais et la route bleue sur ton tĂ©lĂ©phone. 


VĂ©rifie aussi avant de monter dans un taxi que celui-ci prend la carte bleue, quitte Ă  lui dire que tu n’as aucun liquide sur toi : beaucoup prĂ©fĂšrent te faire payer en cash, et peuvent trĂšs bien t’affirmer que leurs machines Ă  carte ne fonctionne plus. C’est le cas de certains taxis en Angleterre par exemple. 

Mis à part ça, beaucoup de chauffeurs sont aussi fiables qu'aimables : ce ne sont pas tous les taxis qui vont chercher à t'arnaquer.


✈ Si tu t’y rends par avion :


Il existe plusieurs astuces pour obtenir des vols (bien) moins chers.

Un super article avec des informations en or : https://lesacados.com/trouver-billet-avion-pas-cher


Si tu as la flemme de cliquer, voici ce qu’il faut retenir principalement đŸ”œ


Quand tu réserves un vol :

- Le prix d’un billet pour un mĂȘme trajet (mĂȘme heure mĂȘme lieu de dĂ©part) depuis le site français ne sera pas toujours le mĂȘme que depuis le site du pays de destination (AirFrance.fr et AirFrance.it par exemple).


- Mets-toi en navigation privĂ©e pendant tes recherches : non ce n’est pas un hasard si les prix des billets augmentent quand tu retournes sur l’onglet cinq minutes aprĂšs : c'est juste pour toi.


- PrivilĂ©gies les vols avec escales : certains sont bien moins chers que des directs et pourront te faire Ă©conomiser plus d’une centaine d’euros pour un long courrier.

- Choisis plutĂŽt des compagnies low-cost (logique jusque-lĂ ), depuis et vers des aĂ©roports secondaires. Par exemple, l’aĂ©roport de Beauvais en France.


- Attention aux comparateurs de vols : certains travaillent avec des compagnies aĂ©riennes : on ne peut pas vraiment te garantir une grande objectivitĂ©... Pour repĂ©rer de bons comparateurs, penches-toi vers ceux (oui, au pluriel) qui gagnent de l’argent via la pub (et non pas les rĂ©servations).


- Guette les billets invendus que la compagnie cherche Ă  vendre au dernier moment : les prix seront souvent cassĂ©s. En revanche, prĂ©pares-toi Ă  ĂȘtre flexible quant Ă  ta destination et tes dates.


- Renseignes-toi sur des sites de travel hacking : Ă  l’exemple de www.fly4free.pl, ils te permettent de trouver des billets Ă  prix trĂšs rĂ©duits grĂące aux employĂ©s qui mettent sur le site des bons plans pour les billets d’avion. 



🚊 Si tu t’y rends en train :


Le mieux est de s’y prendre Ă  l’avance et de penser aux trains de nuit. Un site sur lequel tu peux retrouver et comparer les billets de plusieurs compagnies (dont OUIgo, Flixbus, SNCF, Blablabus, Blablacar, Thalys, Airfrance...) : kelbillet.com. Tu peux mĂȘme y revendre des billets, et donc Ă©galement en trouver revendus moins cher par des particuliers.


Ok, on a vu les bases ensemble. On va maintenant te donner quelques derniÚres astuces pour optimiser encore un peu ton budget dans ton quotidien ou dans tes activités :


Déjà, deux petites choses que tu peux faire avant ton départ :


đŸ’” Echanger tes devises avec celles d’autres voyageurs :

Tu pars en Australie et tu reviens tout juste des Etats-Unis ? Ce tip peut te servir non seulement à avoir de suite des dollars australiens sans passer par un bureau de change (qui lui, prendra une commission), mais aussi à ne pas revenir avec des dollars américains qui ne te serviront plus une fois rentré(e) en France (sauf si bien-sûr tu fais la collection des devises étrangÚres).


💳 Utiliser une carte prĂ©payĂ©e :

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale Ă  l’étranger, comment ça se passe avec ta carte bancaire ? Tu auras des frais Ă  chaque fois que tu utiliseras ta carte, que ce soit pour un retrait de liquide ou un paiement.


L’avantage de la carte prĂ©payĂ©e, c’est que tu prends des commissions seulement quand tu la recharges. L’idĂ©e ici : mets-y directement tout ton budget voyage dĂšs le dĂ©but. Si tu pars Ă  plusieurs, tu peux obtenir une deuxiĂšme carte pour seulement quelques euros de plus. Enfin, un autre avantage de la carte prĂ©payĂ©e : elle n’est pas reliĂ©e Ă  ton compte bancaire : un plus niveau sĂ©curitĂ©.


Tu peux aussi gérer tes retraits sans cette astuce. Dans ce cas, le mieux est de prévoir du cash avant le départ, et de réduire au maximum tes retraits une fois sur place, en retirant le plus possible en une fois.


Ensuite, voici ce que tu peux faire une fois sur place :

đŸ™‹đŸ»â€â™€ïž Faire du volontariat en Ă©change du gĂźte et du couvert :

Oui, c’est possible : dans pas mal de pays, tu peux proposer ton aide pour un logement et des repas. Des exemples ? Tu peux passer du temps dans des Ă©coles, des fermes, des chalets, des refuges... etc. D’accord, c’est du vrai travail (les sites t’avertissent mĂȘme d’ĂȘtre prĂȘt Ă  bosser dur), mais ce n’est que pour quelques heures dans ta journĂ©e (de 3 Ă  6h par jour), et le cadre est tout de mĂȘme bien diffĂ©rent de celui du petit boulot que tu vas trouver avant de partir pour allonger ton budget voyage. Ici encore, c’est un moyen de connaitre davantage la culture du pays avec des rencontres de locaux.

🔖 Prendre son visa une fois sur place :

MĂȘme si c’est moins rassurant que de faire la dĂ©marche en France, c’est tout de mĂȘme un moyen de faire des Ă©conomies. L’obligation de prendre son visa dans son pays de dĂ©part n’est pas prĂ©sente dans la plupart des cas.

📝 GĂ©rer son budget :

Comment ? Tout simplement en notant tes dĂ©penses quotidiennes dans un carnet (ou sur ton tĂ©lĂ©phone). Ca te permet d’avoir une idĂ©e de ce que tu payes dans une journĂ©e, de t’avertir si tu vois que tu dĂ©passes trop le budget que tu t’étais fixĂ©, ou mĂȘme d’anticiper l’argent dont tu auras besoin sur la fin de ton sĂ©jour.

Si tu as la fĂącheuse manie de dĂ©penser un peu trop, Ă©crire rĂ©guliĂšrement tes dĂ©penses te permet mĂȘme de te rendre compte de la liste qui s’allonge dans la journĂ©e, alors mĂȘme qu’on en a pas toujours conscience (« ah oui j’avais oubliĂ© que j’avais aussi payĂ© ça» « bon d’accord, effectivement, j’ai pris le deuxiĂšme en plus, il y avait une remise »...).


⛩ Faire des visites gratuites :


Dans plusieurs pays il existe des jours dans l’annĂ©e, le mois, la semaine parfois mĂȘme, oĂč les visites dans certains musĂ©es sont gratuites (le dimanche par exemple). Tu peux te renseigner Ă  l’avance pour ce qui est de ton pays de destination pour voir si Ă  tout hasard il n’y a pas un des musĂ©es que tu as prĂ©vu qui serait gratuit Ă  une date oĂč tu es sur place.


De mĂȘme, il est aussi possible d’obtenir des visites gratuites de villes (ou moyennant un certain pourboire), effectuĂ©es par des habitants, donc tout Ă  fait avantageuses : tu Ă©conomises de l’argent et la visite est bien dĂ©taillĂ©e. Tu peux te renseigner sur les free guides de ta ville d’arrivĂ©e.

Dans le mĂȘme genre, si tu l'es encore, regarde du cĂŽtĂ© remises Ă©tudiantes. Tu as la carte ISIC ? Ça vaut le coup de regarder toutes les remises auxquelles tu as droit, en termes de transports par exemple... Pour tes visites Ă©galement, un bon rĂ©flexe est de checker les remises Ă©tudiantes.

đŸ€ NĂ©gocier :

Alors ce n’est pas une option qui est faisable partout bien-sĂ»r, mais dans beaucoup de pays orientaux, les commerçants fixent un prix en fonction de leur marge de nĂ©gociation. N’hĂ©site pas Ă  nĂ©gocier avec eux, ça fait partie du jeu. Ils te considĂ©reront mĂȘme comme un habituĂ©, plus qu’un simple touriste.


Voilà toutes les petites combines qu’on t’a trouvĂ©es pour voyager sans te ruiner 😉

Si tu veux plus d’infos, n’hĂ©site pas Ă  aller faire un tour sur le blog suivant : https://lesacados.com/voyager-moins-cher

L’auteur publie plusieurs articles pour voyager pour pas cher.

Sinon, n’hĂ©site pas Ă  poser tes questions bons plans Ă  la communautĂ© Hey Travel Mate (ou mieux, si tu as toi-mĂȘme des bons plans, libre Ă  toi de les partager), ou Ă  regarder les fiches villes en fonction de tes destinations : il y a sans doute des petites adresses renseignĂ©es ou des bon plans qui t’attendent... 😏