• Travel Mate

Lettre d'amour à l'Afrique par Alexandre Lochard





" Ne pas aimer l’Afrique quand on y a vécu ? Ce n’est pas possible ! ."

Témoignage d'Alexandre Lochard







Grâce au travail de mes parents, j’ai vécu plus de 10 ans dans plusieurs pays africains. Pour écrire cet article, j’avais pensé comparer l’Egypte, l’Île Maurice, le Sénégal et le Bénin. Seulement, il est difficile de comparer l’incomparable ! Au lieu d’essayer de mettre ces différentes destinations sur un même plan, je vais tenter de les mettre en perspective afin de vous faire part de ce que ce continent peut vous apporter.


L'Egypte :


L'Île Maurice :


Le Sénégal :


et le Bénin :

Je souhaite à tout le monde de découvrir les innombrables richesses humaines, culturelles et sociales qui se cachent dans ces pays, pour certains peu visités. Quitte parfois à briser certaines idées préconçues, qui, encore aujourd’hui perdurent.


Voyager ce n’est pas simplement le fait de se rendre dans une destination. C’est essayer de la comprendre et s’ouvrir à elle. Sortez des sentiers battus et des sites touristiques. Allez à la rencontre de ses habitants et s’offrir de nouvelles façons de penser, de faire ... de vivre !

Se rendre dans l’un de ces quatre pays africains, parmi tant d’autres, est aussi une chance de pouvoir redécouvrir l’histoire d’un pays, d’un peuple et parfois même de l’Humanité. Impossible de faire tout ce chemin sans s’arrêter devant les Pyramides de Gizeh ou de Saqqarah en Egypte ; de flâner au Jardin Pamplemousse à l’Île Maurice ; de sillonner les dédales de l’ile de Gorée au Sénégal ou encore ne pas se souvenir face à la Porte du non-retour au Bénin.

Se rendre sur ce continent c’est aussi mieux comprendre les évolutions économiques, culturelles et sociales à travers le prisme africain. Comme dans toutes destinations, des points faibles existent. La rudesse du climat en est souvent le principal !


Enfin, à titre personnel, ces pays m’ont très certainement forgé. Ils m’ont démontré que l’adaptabilité, le vivre ensemble, la tolérance et l’altruisme ne sont pas des vertus utopiques uniquement applicables ponctuellement.


En arrivant en Afrique pour la première fois, les sens se bousculent. C’était à la fois comme je l’imaginais et à la fois tout l’inverse ! L’Afrique m’était complètement inconnue. Au fil des années c’est devenu une terre d’accueil.


Je ne connaissais aucune des différentes cultures qui constellent ce continent. Désormais certaines me sont familières. Je ne connaissais personne. Aujourd’hui j’y ai des frères ! Je ne connaissais personne. Aujourd’hui j’y ai des frères !


Je ne connaissais personne. Aujourd’hui j’y ai des frères !

Des questions ? Tu peux me contacter sur Instagram ? @alexandrelochard