• Sarah

Partir à Malte pendant le COVID, Mandine nous raconte 🦠

Dernière mise à jour : 12 août 2021



Je suis partie début juillet à Malte pour un séjour linguistique, j’ai pour projet d’apprendre l’anglais puis travailler avant de débuter un petit tour du monde. Je suis sur Malte pour quelques mois, le temps que le COVID me laisse voyager librement.

L'archipel de Malte et ses 7 îles sont situés au centre de la Méditerranée, entre la Sicile et la côte d'Afrique du Nord. À 2h30 d'avion de Toulouse, pour un budget de 60€ AR en avion en basse saison c'est l'endroit idéal pour apprendre l'anglais, deuxième langue officielle de l'île. L’archipel possède une histoire incroyable avec la succession de passations de pouvoir : les Romains, les Maures, les Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean, les Français et les Britanniques. Son climat méditerranéen nous donne l’impression d’être en vacances toute l’année.

Comment s'est passé ton départ ? ✈️

L'archipel faisant partie de l’Union Européenne, je n’ai pas eu de formalités administratives spécifiques à préparer. J’ai juste dû prévenir ma mutuelle, ma banque et les impôts que j'avais un projet d'expatriation. Bien sûr prévoir mon ordonnance pour mes antihistaminiques, du produit anti moustique et de la crème solaire. Mes cours d'anglais étaient réservés avant mon départ grâce à l'aide d'Oh My UP start up française présente sur l'ile.



Comment s'est passé ton arrivée ?


Mon départ à Malte s’est parfaitement bien déroulé. A l’aéroport, de nombreux taxis nous attendent afin de nous emmener n’importe où sur l’île pour des tarifs abordables. A son arrivée il faut penser à prendre une carte Tallinja pour les transports en commun.


Tu as trouvé facilement ton logement ?

Pour le logement j’ai commencé par une colocation internationale avant de trouver un appartement que je partage avec ma copine sur place. Il faut compter 2 à 3 jours et 700€ pour un appartement avec 2 chambres et 2 salles de bains pendant la période du COVID.


Et au niveau de la nourriture ?

Malte regorge de restaurants internationaux, on en trouve à tous les coins de rues et pour tous les budgets. On peut également se faire à manger, on trouve de tout dans les magasins pour un budget plus ou moins similaire.


Tu sortais beaucoup ? Je suis arrivée en pleine période de pandémie, je n’ai pas pu sortir à cause des mesures appliquées dans le pays. Néanmoins j’ai bien profité des happy hours qui sont extrêmement abordables et très répandus sur l’île. (Deux mojitos 6€ 🍹)



Malte étant une île d’expatriés, ta nationalité, ta religion, ton orientation sexuelle, ton régime alimentaire ou ton look ne seront jamais critiqués: ‘’ Osef c’est ta vie ‘’. Ce que j'aime là-bas ? L'ouverture d'esprit présente sur l'île. L'apprentissage de l'anglais et la patience des gens face à notre anglais débutant. Vivre sans stress.



Tu as encore des questions ou tu souhaites prendre rendez-vous avec Mandine ? Envoie nous un message !

Posts récents

Voir tout